Au revoir, sœur Jacqueline, et merci!

Après plus de 35 années données au service de nos communautés, et plus particulièrement des malades, sœur Jacqueline a quitté Tongrinne pour rejoindre une maison de repos des sœurs de la Providence de Peltre à Jouy-aux-Arches, au sud-ouest de Metz.

Comme saint Paul, elle peut dire légitimement: «J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course» (2 Tim 4, 7). Qu’elle en soit vivement remerciée! À notre tour de la “visiter” par la pensée, la reconnaissance et la prière.

*

Elles sont arrivées à la cure de Tongrinne en juillet 1984 pour se mettre au service de la paroisse et du secteur. Sœur Dominique et sœur Jacqueline se sont dévouées sans compter pendant de nombreuses années. En 2014, la paroisse de Tongrinne les a fêtées dans la joie et remerciées pour leur engagement.

À présent, c’est la tristesse. La santé de sœur Jacqueline s’est dégradée méchamment ces derniers mois à un point tel qu’il n’était plus possible qu’elle reste à Tongrinne, ni pour elle, ni pour sœur Dominique, dont la santé est également fragile. À contrecœur et avec une grande peine, elle a dû se résoudre à quitter cette cure qui était devenue leur maison pour aller dans un établissement bien plus “confortable”, où elle pourra recevoir des soins appropriés.
Soeur Jacqueline a donc quitté Tongrinne ce jeudi 30 avril, pour résider à la maison de repos des sœurs de la Providence de Peltre à Jouy-aux-Arches, au sud-ouest de Metz.

C’est une fameuse page qui se tourne et un grand déchirement non seulement pour elles, mais pour toutes celles et tous ceux qui ont pu bénéficier de leurs services. On ne pourrait pas les compter.

Le principal apostolat de sœur Jacqueline, son charisme, c’était la visite aux malades, qui tenaient une place particulière dans son cœur. Elle a accompli sa mission jusqu’au bout de ses forces et même au-delà. Comme saint Paul, elle peut dire légitimement: «J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course» (2 Tim 4, 7). Qu’elle en soit vivement remerciée!
À notre tour de la “visiter” par la pensée, la reconnaissance et la prière.

J.-P. Poncin

Si vous souhaitez adresser un message de sympathie à sœur Jacqueline, voici son adresse:
Sœur Jacqueline Sauté
Chambre 120
EHPAD St-Joseph,
3 bis, rue Notre Dame
F – 57130 JOUY-AUX-ARCHES