Covid: Lettre pastorale de nos évêques « Dans le cœur de Dieu et au cœur du monde »

Dans une relecture des événements de ces derniers mois, les évêques de Belgique s’associent à la population et aux catholiques du pays.  Les responsables ecclésiastiques n’hésitent pas à s’adresser directement à leurs interlocuteurs : « Parfois de façon très humble, dans l’urgence, vous avez inventé de nouvelles manières de faire Eglise ». Et de les inciter « à demeurer en éveil, à ne pas cesser de rester créatifs ». Le futur sera ce que nous en ferons « ensemble », écrivent-ils.

Les évêques ne font pas l’impasse des difficultés éprouvées durant le confinement, qu’il s’agisse du deuil, de la maladie, de la perte d’un emploi ou de l’isolement. Mais, en ce temps d’épreuves, soulignent-ils dans cette nouvelle lettre pastorale, bien des gens se sont aussi révélés par la grandeur de leurs actes, tous ces « signes de l’Esprit à l’œuvre ». Si la suppression des célébrations collectives a affecté de nombreux croyants, elle a également révélé une « inventivité pastorale »« L’écoute des autres et de la Parole » ou encore la prière individuelle, voire familiale, ont retrouvé toute leur valeur. La fraternité l’a emporté dans les échanges, rendant les communautés de fidèles « plus sensibles aux blessures de chacun et aux soifs de ce monde ».

Et après…

Les évêques s’interrogent sur le sens du lendemain, dont les contours se dessinent déjà. Et de lister une série de questions concrètes, entre la crise sociale, la solitude éprouvée par les plus âgées, les laissés pour compte, les travailleurs précarisés, l’effroi suscité par l’indétermination, l’accueil de la fragilité, les défis de notre temps, qu’ils soient « écologiques, sociaux, économiques ». Coupant court aux solutions toutes faites, les évêques appellent à discerner et ensuite à agir là où nous sommes engagés. Les clefs des envoyés du Christ tiennent en ces mots : « notre solidarité, notre espérance et la joie de l’Evangile ». L’été débute. Puisse-t-il être fécond en intériorité, au service du monde.

A. T. / Cathobel
Lire la lettre pastorale des évêques: « Une espérance à offrir »